Le poncif sexiste de la semaine : Casualdating.fr

Profitant de l’actualité du Mondial de l’automobile, CasualDating.fr, un site de rencontres qui propose aux hommes de vivre une aventure torride et éphémère, s’affiche, dans l’espace public sur des Abribus, au vu et au su de tout un chacun, à travers des photos suggestives et des slogans qui jouent sur un poncif sexiste comparant les  femmes et les voitures :

  • Préférez vous une berline allemande ou une berlinoise ?
  • Les françaises aussi ont de belles carrosseries
  • Pas besoin d’aller au salon de l’auto pour tester les nouveaux modèles
  • Une belle italienne n’a pas nécessairement 4 roues

 

Réactions du public français, règles déontologiques de la profession et droit européen, tous contre le sexisme publicitaire, et pourtant…

Bien que 79% des français-e-s pensent que « les entreprises devraient s’attacher à ne pas véhiculer des stéréotypes sexistes à travers leurs campagnes publicitaires » Enquête Mediaprism pour le laboratoire de l’Egalité (février 2013),

Bien que L’Agence de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) ait pour mission de faire respecter les règles déontologiques de la profession, limites qui encadrent la publicité, au delà des obligations légales et fixent notamment des recommandations sur le respect de la dignité de la personne humaine pour les annonceurs désirant communiquer de manière responsable sur leurs produits,

Bien que la résolution européenne du 3 septembre 2008, Impact du marketing et de la publicité sur l’égalité entre les femmes et les hommes, considère que les publicités véhiculant des messages discriminatoires et/ou dégradants fondés sur le genre et toutes les formes de stéréotype de genre constituent un obstacle à l'émergence d'une société moderne et égalitaire, que la discrimination fondée sur le genre est encore largement répandue dans les médias et que l'on peut considérer que les stéréotypes de genre véhiculés par la publicité et les médias y concourent, et que les stéréotypes de genre peuvent, dès les premières années de socialisation des enfants, contribuer à favoriser la discrimination de genre, encourageant par là même la reproduction des inégalités entre les femmes et les hommes tout au long de la vie et contribuant à l'émergence de clichés sexo-spécifiques,

Bien que la résolution 1751 (2010) du Conseil de l’Europe, Combattre les stéréotypes dans les médias, considère que la représentation des stéréotypes sexistes varie de l’humour aux clichés dans les médias traditionnels, jusqu’à l’incitation à la haine et à la violence fondées sur le genre sur internet,

Les publicitaires usent et abusent des stéréotypes sexistes qui offensent la dignité de tous.

 

Osons l’application des directives et normes pour décourager la diffusion de publicités sexistes!

Osons la créativité de la production publicitaire pour influençer positivement la société!

 

Pour plus d’informations sur la grille de décryptage des publicités sexistes : www.chiennesdegarde.com

 

http://www.osezlefeminisme.fr

 

Contacts presse :

Chiennes de garde : 06 82 09 92 37 / Osez le féminisme! : 06 81 87 31 14

Blog des Chiennes de garde http://humourdedogue.blogspot.com / Blog d’Osez le féminisme! www.viedemeuf.fr