"Prix Macho" Mars 2017 - Communiqué de presse et Vidéo remise du Pri

                         
                                     
Communiqué de presse - 6 mars 2017

Et les prix Macho des Chiennes de garde sont décernés à… Philippe Pemezec, maire du Plessis-Robinson, à Dépiltech et à la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

À l’occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes, les Chiennes de garde décernent, en partenariat avec le magazine plus féminin du cerveau que du capiton, Causette, leurs prix aux Machos de l’année, qu’elles ont élus pour une déclaration publique ou une image publicitaire diffusées en 2016.

 

Les phrases :

Frédéric Nihous, président de chasse, pêche, nature et traditions - 19 janvier- Twitter - (à propos de Pamela Anderson) « Une dinde gavée au silicone parade à l’Assemblée contre le gavage des oies… quelle farce ! qui en sera le dindon ? »
Nicolas Beytout, journaliste – 1er mars - l’Opinion - (à propos de la ministre du travail, Myriam El Khomri)« …Puisque Myriam El Khomri est indisposée et qu’elle semble un peu frêle pour porter le boulet de la réforme du Code du travail… »
Elisabeth Lévy, éditorialiste - 10 mai – Causeur « Quand on sait ce que certaines chipies peuvent inventer pour nuire à un homme, il n’est peut-être pas très prudent d’encourager la libération de la parole tous azimuts.
Pierre Lellouche, député – 9 mai – RTL« Je commente l’international, les choses sérieuses, pas les histoires de bonnes femmes. »
Philipe Pemezec, maire – 12 juin – rapporté par Anne Hidalgo "Qu'est-ce qu'ils ont tous à se précipiter autour d'elle, tous ces mecs ? Ils sont comme untel, à vouloir se faire tailler des pipes par Hidalgo »
Valérie Pécresse, présidente de région – 12 juin – émission Le supplément - Canal + « Ça a l’air complexe. Si ce n’est pas fait pour les femmes… Vous excluez la moitié de la population, vous savez, si c’est trop complexe »
Fabien Galthié, ex-rugbyman, commentateur du match de rugby à 7 -  le 8 août  – France 2 « Je ne suis pas chauvin, mais les Françaises sont quand même beaucoup plus mignonnes, beaucoup plus féminines que les Américaines ». 
Thierry Rey, commentateur sportif – 7 août - Canal +« Ah ! ça pleure chez les gonzesses »
Laurent Luyat, journaliste – 18 août – France 2 –  « Yoshida, 3 fois médaillée olympique dans 3 JO différents… elle n’arrive pas à trouver un mari… on pourrait lui proposer Matthieu Lartot… elle aime les hommes aux gros sourcils »
Dialogue entre les députés Jacques Myard et Philippe Vigier – 5 octobre – twitter(à propos de Ségolène Royal)  « t'as qu'à mettre des jupes Philippe! - bah ouais, et des strings"
Léa Salamé, journaliste – 5 octobre – émission Stupéfiant ! France 2 –  « Kghatia Buniatishvili joue du piano comme un homme, mais en robe très très sexy »
François Fillon, homme politique – 19 octobretwitter(à propos de François Hollande président de la République et Ségolène Royal réduite à son ancien statut marital) "pas foutu d'arbitrer entre son ancienne épouse et le PM"

C’est Philippe Pemezec, maire du Plessis-Robinson, qui reçoit ainsi les déshonneurs féministes "Qu'est-ce qu'ils ont tous à se précipiter autour d'elle, tous ces mecs ? Ils sont comme untel, à vouloir se faire tailler des pipes par Hidalgo » a-t-il dit gracieusement le 12 juin 2016 au sujet d’Anne Hidalgo, maire de Paris.

Le dauphin du Macho de l'annéeest Pierre Lellouche, député de Paris,qui, le 9  mai 2016, déclare sérieusement sur RTL  « Je commente l’international, les choses sérieuses, pas les histoires de bonnes femmes. ».

Les publicités

 

Pour la première année, les Chiennes de garde ont également décerné 2 prix Macho pour les affiches et vidéos les plus sexistes de 2016 qui reviennent à Dépiltech pour l’affiche « Ohhh…Quelle belle fourrure ! » et à la vidéo « Zone humide » de la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature.

Pour une communication non-sexiste

 

Les Chiennes de garde ont chaleureusement salué les affiches et vidéos publicitaires proposant une communication non-sexiste : la vidéo Always et l’affiche Le Jeu pour tous.

Sur sollicitation de Laurence Rossignol, Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits de femmes, et avec la collaboration des Chiennes de garde, le réseau Toutes Femmes toutes Communicantes présentera demain, mardi 7 mars, un kit pédagogique pour une communication non-sexiste, destiné à tout le secteur professionnel publicitaire et aux écoles de communication, pour faire reculer le sexisme ordinaire.

Les Chiennes de garde s’insurgent encore et toujours contre la banalisation du sexisme et regrettent que cette année encore, la politique soit le secteur dans lequel le plus de stéréotypes sexistes sont évoqués, mentionnant sans cesse la sexualité ou le corps des femmes. Les Chiennes de garde regrettent aussi que des annonceurs et des publicitaires continuent de véhiculer des stéréotypes et/ou une hypersexualisation des femmes tout à fait inappropriés dans des images diffusées l’espace public.

Liste des autres phrases sexistes et leurs auteurs machos sélectionnés ainsi que les vidéos et les images proposées au vote sur le site : www.chiennesdegarde.com

 

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Les-Chiennes-de-garde/157507487643964?ref=ts&fref=ts

Twitter : https://twitter.com/ChiennesdeGarde

 

Site : www.chiennesdegarde.com

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Les-Chiennes-de-garde/157507487643964?ref=ts&fref=ts

Twitter : https://twitter.com/ChiennesdeGarde

 

Contact presse -  Marie-Noëlle Bas (Présidente des Chiennes de garde) : 06 37 40 42 69 – contact@chiennesdegarde.com